Prothèse de pied en silicone

Chemin de navigation:Home/Solutions d’appareillage/Prothèse de pied en silicone

En savoir plus sur les prothèses de pied en silicone

Description

La prothèse de pied en silicone est un appareillage à la fois fonctionnel et esthétique, qui englobe le membre résiduel tout en libérant l’articulation de la cheville.

Cette prothèse est fabriquée dans un silicone médical de haute qualité, inaltérable et sans aucun plastifiant. Ce dernier supporte donc aussi bien des températures basses qu’élevées et résiste très bien à l’eau salée.

Le silicone se décline sous différentes duretés, ce qui permet de créer des zones souples et d’autres plus rigides afin de reproduire les fonctions du pied lors de la marche.

Les propriétés d’adhérence et d’élasticité du silicone offrent en outre une coaptation élevée entre le pied prothétique et le membre résiduel, ce qui permet de limiter les frictions et de transmettre les forces générées par la marche dans les activités de la vie quotidienne.

La souplesse du silicone répond aussi aux besoins de confort de chacun et permet un chaussage facile et rapide de la prothèse.

Hypoallergénique et non poreux, il est également facile à nettoyer : il suffit de le plonger quelques minutes dans de l’eau bouillante.

La forme de la prothèse de pied en silicone vise à reproduire celle du membre controlatéral (volume général, orteils, voûte plantaire).

Le silicone est un matériau qui peut être teinté dans la masse et auquel on peut ajouter des fibres pour donner de la profondeur à la matière. Ces deux éléments permettent de reproduire, par un travail minutieux et personnalisé, un aspect naturel du pied opposé.

Il existe généralement plusieurs niveaux de finition :

  • Un niveau de finition dit « naturel », réalisé avec six à huit couleurs et permet de reproduire fidèlement la forme des orteils, ainsi que d’intégrer des détails tels que des veines, des tâches de rousseur et des grains de beauté. Les ongles sont en acrylique, ce qui rend possible l’application de vernis à ongles.
  • Un niveau de finition dit « classique », réalisé avec deux à trois couleurs et permet de reproduire les nuances de la peau, ainsi que la forme des orteils.
  • Un niveau de finition dit « basique », qui reproduit seulement la teinte dominante de la peau. La forme des orteils est prédéfinie et les ongles sont en silicone.

Quel que soit le niveau de finition esthétique de la prothèse en silicone, cet appareillage est un dispositif médical sur mesure, réalisé de façon individualisée.

prothese-de-pied-en-silicone-ottobock

Fonctionnalité

Lors du cycle de marche, le pied alterne entre une phase dite d’oscillation lorsqu’il ne touche pas le sol, et une phase dite d’appui lorsqu’il est en contact avec le sol. Lors de cette dernière, on distingue trois étapes : l’attaque du talon au sol, le déroulé du pas et la fin d’appui.

La prothèse de pied en silicone vise à reproduire les fonctions manquantes du pied dans chacune des phases de la marche :

  • À l’attaque du talon, elle amortit l’impact au sol afin de préserver les articulations du membre inférieur. En effet, elle présente l’avantage de ne pas entraver la mobilité de la cheville qui peut pleinement jouer son rôle d’amortisseur par une flexion plantaire (mouvement du pied vers le sol).
  • Lors du déroulé du pas, la mobilité de la cheville, associée à la flexibilité du silicone à l’avant du pied, favorise une démarche fluide et à moindre effort.
  • En fin de phase d’appui, la zone plus rigide à l’avant du pied offre la propulsion nécessaire pour faciliter le passage vers le pas suivant.
    À noter : La capacité de propulsion dépend principalement du niveau d’amputation.
  • Lors de la phase d’oscillation, au moment où la jambe revient vers l’avant, elle limite le risque de trébuchement.

Par ailleurs, grâce à sa flexibilité, une prothèse de pied en silicone s’adapte aux dévers, ce qui permet à son utilisateur de garder son équilibre, sans créer de mouvement de compensation. La mobilité naturelle de la cheville facilite également la montée et la descente des escaliers : la personne est capable de relever le bout du pied et évite ainsi de trébucher.

Indications

  • Amputation des orteils, transmétatarsienne, Lisfranc et Chopart
  • Membre résiduel entièrement cicatrisé
  • Appui au sol possible et membre résiduel capable de supporter la totalité du poids du patient
  • Volume du pied résiduel stable (variations de volume inférieures à 5%)
  • Ce type d’appareillage est adapté aux activités quotidiennes en intérieur et en extérieur, avec et sans chaussures/chaussons. Il peut être utilisé dans des environnements humides (salle de bain, piscine, etc.) mais n’est pas approprié pour des activités intenses de type course à pied.

Service attendu

  • Compensation du handicap physique : Le niveau esthétique qu’il est possible d’atteindre avec le silicone redonne au pied une forme et un aspect quasi-naturels, ce qui favorise la compensation du préjudice esthétique. De plus, les bords très fins de la prothèse créent une continuité avec la cheville du patient. Ce type de prothèse peut par ailleurs être porté pied-nu ou avec des chaussures du commerce, avec différentes hauteurs de talon.
  • Compensation du handicap fonctionnel : La mobilité de la cheville permet une marche physiologique et à moindre effort sur tous types de terrain (pentes, escaliers, sol irrégulier, etc.), aide à entretenir une activité musculaire et favorise ainsi la circulation sanguine dans la jambe.
  • Participation sociale, familiale et professionnelle : La compensation du handicap physique et fonctionnel influe positivement sur la participation aux activités, qu’elles soient familiales, professionnelles ou sociales.
Cercle-appareillage-membre-inferieur-ottobock-ortho

Quelles sont les étapes pour la réalisation d’un appareillage ?

Le processus d’appareillage peut débuter dès lors que le médecin et l’équipe thérapeutique jugent que le patient est prêt. Il se déroule selon plusieurs étapes :

Un entretien individuel et l’élaboration du bilan fonctionnel constitue la première étape du processus d’appareillage.

La thérapie vise à obtenir les meilleures conditions physiques en vue de l’appareillage. Cette phase de rééducation débute généralement peu de temps après l’amputation.

Le médecin spécialiste détermine précisément le type d’appareillage qui répond le mieux aux objectifs thérapeutiques et au projet de vie du patient.

Le professionnel prend mesures et empreintes du pied en vue de la fabrication de l’appareil.

Il s’agit de l’étape de réalisation de l’appareillage.

L’essayage permet l’adaptation optimale de l’appareillage. Il peut être effectué avec un appareillage d’essai qui permet de réaliser des modifications nécessaires et de valider la forme de l’appareillage définitif.

La rééducation permet d’apprendre à utiliser l’appareillage.

L’équipe pluridisciplinaire évalue la satisfaction du patient au regard de son appareillage.

Un suivi régulier de l’appareillage est réalisé sur le long terme.

Découvrir nos centres d’appareillage

Trouver un centre d’appareillage

Le Réseau Ottobock Orthopédie & Services dispose de 29 agences réparties dans toute la France.

Nous trouver

OTTOBOCK ORTHOPÉDIE & SERVICES

Une prise en charge personnalisée

Adaptée aux besoins de chacun

Nous contacter